L’ennéagramme, un système dynamique

par | 14-Mai-2024

– Dites donc 🎙️, y’a un truc que je n’aime pas trop dans votre système de connaissance de soi, l’ennéagramme 

– Ah oui ? Dites-moi

– C’est l’idée d’être réduit à un chiffre, d’être coincé dans une case

– Très bonnes remarques, je vais commencer par le numéro. Il y a neuf profils, de 1️⃣ à 9️⃣. Ces profils ont des noms aussi, mais souvent caricaturaux, réducteurs, simplistes, moqueurs…que je n’aime pas. C’est donc beaucoup plus facile et neutre de se faire comprendre en faisant référence à leur numéro.

– OK, cela fait sens d’utiliser un nombre, c’est clair, il n’y pas de sous-entendus.

– Il reste la case dans laquelle on serait coincé ?

– Oui, alors, comment allez-vous en sortir ? Je suis curieux…🫣

– On se construit tout au long de notre enfance selon une structure de caractère, et cela à vie ; cette façon de faire nous a protégés, on est à l’aise avec cette base, il n’y a pas de raison de la fuir ou d’essayer d’en changer. En revanche 🥁, on a en nous, par construction, 3 autres profils dans lesquels on peut se réfugier, y puiser des ressources…

– Ah bon ! 

– Un des voisins et les deux bases aux extrémités des flèches, des traits arrivant/partant de chaque profil.

– Par exemple, le profil 1️⃣ a pour voisins le 2️⃣ et le 9️⃣ et au bout des deux lignes se trouvent le 4️⃣ et le 7️⃣.

– Mais c’est génial, ça change tout ! On n’est pas enfermé dans une case, je ne vous croyais pas ! 

– Bien sûr que c’est génial, et le 7️⃣, lui, a facilement accès aux ressources des profils 1️⃣ et 5️⃣.

– Et le 3️⃣, au 6️⃣ et au 9️⃣, je comprends mieux, merci pour cet éclairage. 

– Éclairage qui mérite de plus amples développements évidemment.

🎬 The End – S2Ep7

La suite au prochain épisode S2Ep8…